Tendances modernes de la recherche en physique

La physique est une matière que la majorité d’entre nous a oubliée depuis qu’on a quitté les bancs de l’école. Pourtant, la physique est bel et bien une discipline qui fait partie de notre quotidien. Les chercheurs, eux, font avancer la science dans leur laboratoire. Si vous voulez impressionner votre date rencontrée sur un site de rencontres, avisez-vous de ne pas commencer la discussion par la physique. Sauf si vous suivez notre billet sur les tendances modernes de la recherche en physique. 

La physique quantique

La physique quantique est une des branches les plus connues de la physique. Il s’agit de la physique de l’atome et de la molécule. Les recherches concernent particulièrement la photonique et l’optique. En somme, la physique quantique s’intéresse au monde microscopique des champs et des particules et les recherches permettent de faire des découvertes en matière de production électronique, entre autres. Grâce à la découverte de l’effet tunnel permet de conserver la mémoire dans une clé USB, un téléphone ou un ordinateur portable. La physique quantique étant impossible à observer à l’œil nu, l’essentiel des recherches se font par des raisonnements mathématiques. Avouez qu’il y a de quoi impressionner lors de votre rencard rencontré sur une application en ligne ! 

Chercheur détenant la représentation de plusieurs liaisons atomiques.

La physique des particules 

A première vue, on pourrait confondre la physique quantique et la physique des particules. SI les deux disciplines s’intéressent à l’infiniment petit, la physique des particules s’intéresse particulièrement, sans jeu de mots, concerne le comportement des particules face aux hautes énergies. La physique des particules s’intéresse aux particules qui constituent la matière et le rayonnement, elle se distingue en deux grandes disciplines, l’accélérateur de particules et la physique nucléaire. Elle a notamment permis d’établir les particules élémentaires à savoir les quarks, les gluons ou encore les neutrinos. La pièce maîtresse serait le boson considérée comme la « particule de Dieu » car elle donnerait leur masse à toutes les autres. 

Rencontres de jeunes amoureux.

L’astrophysique 

Dans un registre beaucoup plus perceptible, l’astrophysique est la science qui étudie les astres et les milieux spacieux. On y distingue notamment les disciplines suivantes : la cosmologie, les astroparticules, la physique des plasmas et la planétologie. C’est d’ailleurs cette branche de la physique qui a permis d’établir la théorie du Big Bang. Les principales recherches dans le domaine sont la matière noire et l’énergie sombre. 

La physique de la matière condensée 

En ce qui concerne la physique de la matière condensée, autrefois qualifiée de « physique du solide », on y étudie les propriétés de la matière à forte densité atomique. Près d’un tiers des physiciens actifs se consacrent à ce domaine. En plus d’étudier les solides ou les liquides, la physique de la matière condensée s’intéresse aussi aux matières intermédiaires. Parmi les concepts les plus connus dans le domaine on cite notamment l’état de la matière, le magnétisme ou encore le plasma. Par ailleurs, même si la physique comprend diverses branches, ces dernières partagent des concepts et méthodes similaires mais ce sont les échelles d’énergie qui les diffèrent.